news from the projects

Lancé en 2014, le projet de Santé Sexuelle de la reproduction (SSR) a contribué à inverser la courbe des IST, des grossesses non désirables et de la prévalence HIV  dans deux quartiers de Kinshasa aux énormes défis sanitaires et humanitaires (Kingabwa et Selembao).

Visant au moins 10 000 jeunes âgés de 10 à 24 ans, à mi-parcours, le projet SSR fait  face à une demande de plus en plus accrue.Cet intérêt  repose sur l’approche stratégique de HPP Congo qui met la communauté au centre des analyses et réponses aux questions  du programme « Aide aux Enfants ». A Kingabwa et Selembao, le projet s’est essentiellement appuyé  sur 6.000 Groupes d’Actions des Familles (GAF).  Le GAF regroupe entre 35 à 40 membres (représentants chacun une  famille) pour améliorer les connaissances en vue de poser des actions qui améliorent les conditions de vie de la communauté. Au nombre de ces actions figurent celles touchant aux questions de la  santé sexuelle de la reproduction avec ses corolaires des IST, le VIH, les grossesses non désirées…

A côté des GAFs, évoluent aussi en pleine harmonie, d’autres entités d’animation des masses. Il s’agit de clubs des jeunes animés par 200 jeunes issus de la communauté, de 30 relais communautaires, de 30 enseignants, de 60 leaders d’opinion ainsi que les  services de santé en appui au projet en terme  de counseling et administration des traitements spécifiques.

Quoique la sensibilisation sur les questions de santé de la reproduction n’a jamais été facile dans le contexte africain où le sexe est un sujet tabou, il faut reconnaitre que  les deux années de projet ont permis de démystifier la question, d’ouvrir les débats et susciter un grand intérêt auprès de la population . L’on a noté une augmentation croissante des jeunes aux réunions des clubs de jeunes, lieu de liberté et de confiance pour aborder toutes les questions jadis tabou sous l’accompagnement d’experts pour recadrer les débats.  

Ce projet Financé par l’Agence Française de Développement et l’UNFP, via  Médecins du Monde France,  est venu à point nommé pour les  jeunes et adolescentes majoritaires dans la  population  des quartiers ciblés où  de soins liés à la SSR étaient inexistants, tandis que  les  taux de grossesses non désirées et avortements clandestins, de mortalités liées à la maternité parmi les jeunes et adolescentes étaient particulièrement élevés.  

.photo-ssr

Nouvelles des Projets

La Journée de la Terre est une fête célébrée pour la première fois le 22 avril 1970 aux Etats-Unis en...
   Nous avons souvent tendance à oublier que notre santé est la chose la plus importante et...
  C’est depuis un quart de siècle déjà que la communauté internationale célèbre la Journée...
Il n’y a pas qu’en forêt qu’on trouve des arbres, il y en a dans les rues, dans les parcs, devant les...
   A travers les Groupes d’Action de Familles, les clubs de fermiers, les clubs de jeunes,...
  Pour promouvoir la participation des femmes à la gouvernance communautaire et à la prise de...
  Membres par excellence des clubs de fermiers ayant 50 fermiers chacun, elles bénéficient du...
Le projet Développement et Autonomisation des Femmes (DAF) de Camp Luka a exposé les vêtements cousus...

facebook     youtube    twitter    linkedin