Aide aux Enfants

Edit Menu

Les statistiques confirment tristement la situation tragique des enfants africains ; en effet selon le Rapport africain sur le bien-être de l'enfant en Afrique de 2008 , 43% de la population subsaharienne vivait avec moins d'un (1) $ par jour en 2005, 45% des enfants n'étaient pas enregistrés à la naissance de 1999 à 2006, 25% de décès d'enfants chaque année sont dus au paludisme, 6% de décès d'enfants sont dus au VIH, 500 000 enfants meurent le jour de leur naissance, 1.000.000 de bébés sont morts nés chaque année, 1.000.000 de bébés meurent durant leur premier mois de vie. Le rapport note également que 800.000 de ces cas de décès sont évitables.

C'est pour répondre à l'appel lancé par l'UNICEF pour porter secours aux millions d'enfants en situation alarmante que la Fédération Internationale HPP a conçu ce programme dans la perspective d'améliorer les conditions des enfants à travers leurs familles.

dsc00927
dsc04317
dsc05228

Le programme permet aux communautés de s'organiser en structures représentatives appelées communément Groupes d'Action de Familles et s'inscrit donc dans une vision prospective du développement communautaire où les populations jouent le rôle prépondérant pour toutes les décisions relatives aux investissements locaux tout en plaçant la gestion des ressources naturelles à la base des activités productives. L'action renforce les capacités des familles afin de leur permettre d'analyser leur milieu, en dégager les contraintes et potentialités, planifier et exécuter des activités vers l'amélioration de leurs conditions de vie, le développement individuel et collectif. Ainsi, le programme a pour objectif global de contribuer sensiblement à la réduction de la pauvreté des familles rurales et promouvoir un développement durable et acceptable.

Actuellement, ce programme, qui est un programme de 5 ans d'exécution, est exécuté dans 2 provinces, en occurrence :

Kinshasa : dans un projet « Aide aux Enfants Kingabwa » avec 3400 familles qui participent à toutes les activités. Signalons, par ailleurs, que c'est depuis 2007 que ce programme est exécuté en RD Congo avec les projets « Aide aux Enfants Malueka » et « Aide aux Enfants Kimbwala/Lutendele » qui ont déjà clôturé leurs activités en fin 2011 avec 3000 familles adhérentes chacun ;
Equateur : dans un projet « Aide aux Enfants Gemena » avec 6500 familles et le projet « Aide aux Enfants Equateur » a déjà fermé ses portes et travaillait avec 2500 familles.

Lignes d'activités

Parmi ces 10 lignes, les 8 premières sont standards pour tout projet tandis que les 2 dernières sont spécifiques selon le besoin du milieu où le projet évolue. Ces lignes sont interliées car les résultats d'une ligne participent au succès des autres lignes car elles sont une réflexion des demandes à la base d'une communauté. En voici leurs intitulés et objectifs :

Ligne 1: Renforcement de l'économie des familles

L'objectif de cette ligne est de former et d'accompagner les familles sur les techniques de production maraichère, élevage, ou autres activités génératrices de revenu afin d'augmenter leur production, d'assurer leur propre nutrition et d'accroitre leurs revenus par la vente de surplus des produits ou autres articles.

Ligne 2 : Hygiène & Santé

Dans cette ligne, l'objectif est de mobiliser et éduquer les familles sur les différents modes et voies de transmission des maladies et les amener au changement positif de comportements et à entreprendre par eux-mêmes des actions visant la lutte contre les maladies. Cette ligne implique aussi le volet assainissement.

Ligne 3 : Ecole maternelle

L'objectif de la ligne est d'encadrer les enfants de 3 à 5 ans habitant dans les zones d'intervention du projet. La finalité est de permettre à ces enfants du milieu rural ou péri-urbain de s'approprier des connaissances et des compétences précises, d'acquérir un langage oral riche, organisé et compréhensible par l'autre.

Ligne 4 : Les Jeunes actifs dans les sphères politique, sociale, économique et culturelle

Cette ligne a pour objectif de créer un dynamisme local des jeunes qui ouvre la voie à ces derniers de s'engager dans les activités visant l'amélioration de leurs propres conditions et celles de leur communauté à travers l'émergence et l'expérience de leurs talents.

Ligne 5 : Orphelins et Enfants Vulnérables (OEV)

Donner aux OEV la possibilité d'avoir une vie normale, sans discrimination, comme tout autre enfant est le but de cette ligne. Sur ce, le programme va socialement encadrer 50 à 200 enfants et jeunes âgés de 6 à 18 ans avec le soutien des comités locaux de surveillance des enfants mis en place.

Ligne 6 : Education

L'objectif de cette ligne est de favoriser l'éducation de tout enfant à l'âge scolaire et de s'assurer que l'environnement scolaire lui permet de terminer ses études. L'idée est d'appuyer les institutions scolaires pour un bon environnement d'étude et d'améliorer les méthodes d'enseignement pour la qualité et ainsi réduire le taux d'analphabétisme.

Ligne 7 : Développement de localité

Cette ligne a pour objectif de mobiliser les familles dans l'étude, l'élaboration et la mise en œuvre des plans de développement local. Une collaboration soutenue avec les autorités locales vise à la mise en commun des forces et opportunités locales pour le développement de la localité.

Ligne 8 : Environnement

L'objectif est de fournir les connaissances et outils nécessaires aux communautés pour ainsi créer la conscience de développer les stratégies d'adaptation et de faire face aux enjeux du changement climatique. L'idée est de ralentir la pollution de l'environnement par des actions de salubrité et de plantation autour de leurs maisons. Ceci pour promouvoir et encourager des méthodes et techniques culturales appropriées.

Ici, sont repris les domaines spécifiques qui touchent les milieux où évoluent les projets Aide aux Enfants présentement. Il s'agit de :

Ligne 9: Genre

L'idée est d'analyser la condition féminine, de mettre en valeur le rôle de la femme dans la société et de promouvoir l'égalité de traitement entre les deux sexes. Des milliers des femmes sont affectées en différentes manières de la discrimination et subissent des violences de plusieurs formes.

Ligne 10: Lutte contre le paludisme

L'idée est de mobiliser et de responsabiliser la communauté autour des activités et pratiques pour réduire les cas de malaria, de sensibiliser la communauté sur les méthodes de prévention du paludisme vu qu'il reste parmi les maladies les plus meurtrières, et les plus touchés sont les enfants de moins de 5 ans dans les pays tropicaux.

L'organisation en Groupes d'Action de Familles.

Ce programme a au moins 3000 familles regroupées en 80 Groupes d'Actions des Familles (GAF) dont 35 à 40 membres par GAF avec 2 coordonnateurs, l'un un homme et l'autre une femme, élus par la base elle-même. Ils travaillent volontairement et bénévolement pour le bien-être de leur communauté. Le rayon d'actions de chaque projet est subdivisé en 8 zones avec 350-400 familles et chaque zone à un Chef de zone qui assure l'exécution de 10 lignes d'activités du programme. Le programme met les familles au centre de tout le processus d'analyse des potentialités, des capacités, des contraintes et la recherche participative des solutions.

3
dsc03017
dsc03058

facebook     youtube    twitter    linkedin

Facebook Widget Slider

Youtube Widget Slider